Expositions récentes

  Agrandissez les images en cliquant dessus

2014

 Dans le parc:

                               "Résonances"                              
  24 mai -  11 novembre 2014
   
                         
                                          



            Des sculptures dans le parc qui "résonnent" comme un écho à l'exposition à l'intérieur du château dédiée à la Figuration Libre et qui invitent le spectateur à s'interroger sur le lien tissé entre le monde de la matière et les mondes subtils des créateurs qui la façonnent.
           "Résonances", entre la liberté dans le choix des matériaux et la liberté dans la manière de les mettre en oeuvre.
           "Résonances"  aussi, avec le spectateur par les effets que produisent ces sculptures sur son imaginaire, ces sculptures qu'il prend ou qu'il laisse à son gré, selon qu'il ait l'esprit ludique ou qu'il soit enclin à la méditation. 
                             
     2014 Exhibition
       Resonances
            Sculptures resonating in the park, as if echoing the Free Figuration exhibition at the castle, prompting the audience to ponder the bond woven between the world of matter and the subtle worlds of the creators who shape it.
            Resonances between the freedom in the selection of materials and the freedom in the way they are implemented.
            Resonances again with the audience, as the sculptures affect their imagination, and they are free to take notice or not, whether they feel in a playful mood or inclined to meditation.

                   

christian Armandy




        Bruno Bienfait


  Guillaume Castel



  Anne Claverie


  Dominique Coutelle
                                                 

   Jacques Duault


 Nadine Fourré


      Odile de Frayssinet


  Gap


  Bernard Giraud


  Florence Goellner


  Julien Gudéa


   Francis Guerrier


       Ernst Günter Herrmann


  Jordi


Sylvie Maurice


 Jean-Paul Moscovino

                                         
Vanessa Notley


Patrice Poutout


    Pol Richard


Jean-Pierre Rives


 Jacques Salles

Jacques Salles


Laurence Simode-Franzon


Eric Vassal


François Villais


  Véronique Wirth


    Véronique Wirth



        Midi libre  25 mai 2014



DANS LES SALLES DU CHÂTEAU:


              Cliquez sur l'image pour l'agrandir.


Betsy EECKHOUT

Vit et travaille en Belgique.
Entre ses mains naissent des robes, des livres objets, des géodes, tissant des liens avec le règne végétal,
animal et minéral. Elle nous invite dans son univers à la fois chimérique et sensationnel, où le matériau, aussi inattendu  soit-il, est tout simplement sublimé.

"Les robes du vin" 
Les sculptures sont constituées de rafles de grappes de raisin. Évocation de formes...charnelles, parées, émouvantes, coquettes et parfois drôles. 







Les géodes.
Les géodes sont le jardin secret des hommes avec leur intimité, fragilité, imagination, aspect ludique, et leurs fantasmes érotiques.




Les livres.
Les livres sont faits à partir de plantes cueillies dans son environnement, qu'elle associe parfois avec la pierre ancienne. Elle a mis au point ses propres techniques de façonnage pour créer ses papiers.






2013

   "IMAGINE..."

13 sculpteurs invités à s'exposer dans le parc du château de Bosc afin de tisser des liens symboliques et imaginaires avec la nature et l'architecture. Les installations éparpillées dans les allées, les prairies, sous les arbres, autour des buis, sont disposées pour produire leur meilleur effet.
Émotion, sensibilité, réflexion, mémoire, distanciation critique ou ironique: tous les modes relationnels entre art et nature/architecture peuvent être envisagés.


Christian Armandy


   Beppo


Jean-François Coadou


         Dominique COUTELLE


             Regina FALKENBERG



   Odile de FRAYSSINET


Thierry GONNIN



  Daniel GROBET


   
Francis  GUERRIER


 Stéphane GUIRAN



JORDI


 Thomas LARDEUR


Jean-Paul  MOSCOVINO


 Jean-Pierre RIVES


 Eric VASSAL

                                                                              
La Provence
                                                    
                                                           Midi Libre



 2012   
A l'occasion de l'ouverture dans le château de la galerie ART.BOSC, et pour fêter les 10 ans du parc, nous avons organisé  une seule grande exposition, du 7 avril au 7 novembre,
qui a regroupé les sculpteurs de l'association et ceux de la galerie.

"COHABITATIONS SINGULIERES"

Etaient invités:


Béatrice Arthus-Bertrand


Chritian Armandy 

  

 Alain Clément


Dominique Coutelle


Jean-François Coadou


Thierry Gonin


Stéphane Guiran


Jordi



Thomas Lardeur

                                          

Jean-Paul Moscovino


Jean-Pierre Rives












 ETE   2011   
   Jean-Paul Moscovino



                 L'artiste travaille en limite.              The artist works on the edge.
                Limite entre figuratif et abstrait,     The edge between the                           
                ses personnages sont réinventés       figurative and abstract, his 
               jusqu'à ce qu'ils échappent à la          characters are reinvented 
               mémoire. Mais surtout tangence       until they elude memory and,
               entre la matière et l'espace:              above all, bridge matter and space. 
               il sculpte la COULEUR comme            He sculpts the COLOUR  like
               on joue avec une épluchure pour       we play with a peel to reconstruct
               reconstituer le fruit.                         the fruit.
              Jean-Paul Moscovino découpe,           Jean-Paul Moscovino cuts, folds,
               plie, invente  forme et contre            invents shapes and counter-shapes,
               forme,s'étonne des effets,                wonders at the effects, and
               pratique la révélation du résultat        pursues the revelation of the result
               comme un voyage recto-verso,           like a journey there and back,
               pli à pli, à la recherche des                 crease after crease, in search of
               illusions d'optique.                             the optical illusions.

                                      
  Printemps 2011 
Vanessa Notley


                  Grande voyageuse, Vanessa                As an artist who has travel-
                  Notley repère dans les diverses           -led and lived abroad,
                  cultures qu'elle rencontre, les              Vanessa Notley identifies
                  éléments de langage qui lui                 elements of language, from
                  semblent avoir un sens                       idiomatic expressions to
                  étrange ou désuet, voire ridicule.        (mis-) translations that
                  Elle s'en empare pour créer des           have sometimes strange,
                  sculptures singuliéres, à l'humour        old fashioned even ridiculous
                  pinçant ou décalé, qui nous                 meaning. These she uses
                  égarent un peu par la dichotomie         with a certain naughtiness to 
                  entre le titre et l'oeuvre.                     create unusual sculptures
                                                                           that can  lead the spectator 
                                                                           astray throught the very
                                                                           dichotomy  between title and
                                                                           oeuvre.
                 Mais le charme de ce travail,               The charm of this work
                 c'est qu'au delà des "calembours"          however, goes beyond the  
                 plastiques, même si nous n'avons        sculptural play on words.
                 pas présent à l'esprit le sens de la        Even if we do not grasp        
                 démarche, nous nous trouvons            the reasoning behind the
                 devant des sculptures pures,               words, we find ourselves in
                 élégantes et harmonieuses, qui           front of pure, elegant and
                 invitent tout simplement notre            harmonious sculptures that
                 esprit à flâner et ménent nos               simply invite our minds to
                 rêves sur des chemins de traverse.      wander and to dream.

  Eté 2010   
Odile de Frayssinet


"...Mégalithe, ces sculptures sont là devant vous, à la masse imposante, sans vous écraser, occupant l'espace, l'orientant. Mégalithe, rayonnant d'énergie, captant la force du lieu. Mégalithe, alignement, présence du temps. Puis vestige de la mémoire, d'une civilisation à venir...
...Les sculptures d'Odile de Frayssinet invoquent les sens. Elles sont là devant moi, j'ai cette étrange sensation qu'elles ont poussé, grandi comme la végétation des déserts, formes cactus, je les découvre ainsi, charnues, variées, épineuses et savoureuses..."
Extrait de "Vestiges"   Patrick Rosiu    2004

Printemps 2010 
Dominique Coutelle


"D'ordinaire, le sculpteur parle de pleins et de vides au sens où le calligraphe parle de pleins et de déliés. Chez Dominique Coutelle, il s'agit de tout autre chose, c'est le vide qui est appelé à servir de socle et d'armature, sur lui l'oeuvre repose. Ici, les pleins et les vides relèvent du modelé, le vide assure les aplombs et la construction. Ce n'est pas le statut d'un corps au repos, c'est celui d'un corps en rupture d'équilibre qui s'apprête, pour se rétablir, à accélérer ou à s'envoler".
Jean-François Comte

Eté 2009   
Serge Marchal  
    

"Le travail de Marchal donne une impression de puissance, de force barbare, d'âpreté masculine...Il envisage la réalisation d'une oeuvre à l'instar d'un corps à corps qui prend des allures de lutte entre le sculpteur et la matière." Ces quelques lignes empruntées à Bernard Teulon-Noailles, écrivain et critique d'art, lancent l'amateur sur le chemin virtuel, véritable fil d'Ariane, au travers du labyrinthe de mes sculptures.
Fil d'Ariane qui me guide sur les traces vagabondes des "civilisations premières". Je fais mon miel de mythologies improbables, de reliquaires barbares, de masques impénétrables.
Srege Marchal.